L'éducation

Investir dans l’éducation des enfants nomades

"La connaissance est comme un oiseau de la forêt, personne ne peut l'attraper." – Proverbe Africain.

"Quand j'ai rencontré Zeinabou, elle n'était pas intéressée par l'école. Chaque matin, elle quittait sa maison, disant à ses parents qu'elle partait à l'école – mais c'était un mensonge. Maintenant, grâce à mes conseils, elle a beaucoup changé. Elle aime l'école et elle est heureuse d'apprendre à tricoter avec moi." – .

L'éducation des filles et le mentoring

Permettre aux jeunes filles à risque de réussir à l'école.
Le taux d'instruction des peuples nomades au Niger est inférieur à 15%, et même encore plus bas pour les filles. Les filles en particulier font face à des obstacles culturels et financiers pour rester à l'école, tel que les mariages précoces et le fait de devoir aider à la maison. Les filles qui assistent à l'école ont des difficultés à s'adapter au début et s'arrêtent après seulement trois ans. Le programme de mentoring de RAIN offre des solutions à ces obstacles. Basé sur une longue pratique des traditions nomades d’éducation des enfants, RAIN recrute des femmes de la communauté pour agir en tant que mentors. Elles encouragent les filles à assister à l’école et à y réussir, les conseillent et sont comme une seconde mère pour celles dont les mères sont occupées à chercher des pâturages. Les mentors donnent des conseils en ce qui concerne les choix de vie, enseignent des compétences pratiques, et agissent comme médiatrices en faveur des jeunes filles. Ces femmes qui n’ont jamais reçu d’éducation s'engagent à offrir à ces filles des opportunités qu'elles n'ont jamais eues. 

Les programmes de mentoring de RAIN permettent de garder les filles à risque à l'école – où elles retournent et réussissent en plus grand nombre que les étudiantes qui ne font pas partie du programme – et où elles apprennent des connaissances tant pratiques que théoriques. Au-dessus, les mentors de la ville d’Arlit. A gauche, une fillette en cours de travaux pratiques à Iferouane.

"Les programmes de mentoring de RAIN sont très forts…l'engagement des mentors, qui parfois marchent jusqu'à sept kilomètres pour voir leurs élèves, est remarquable." – Lisa Kays, Aurora Associates International, et Stephanie Psaki, AED, RAIN Performance Monitoring Report, 2006.

L'éducation à la santé dispensée par les mentors à leurs étudiants A gauche, les mentors assistant à un cours d'éducation à la santé dispensé par RAIN et la Izumi Fondation.
Lors de l'année 2010, RAIN et la Izumi fondation ont formé 25 mentors dans les villages de Iferouane, Ingui et Gougaram, leur exposant des informations sur les maladies les plus communes dans leurs communautés et les bonnes pratiques d'hygiène à adopter, avec pour but de déclencher une prise de conscience parmi les étudiants et leurs parents sur la prévention. Les mentors dans ces trois communautés sont désormais capables de reconnaître les premiers symptômes, d'adresser les enfants à un médecin pour qu'ils se fassent soigner et de les suivre, avec l'aide de leurs parents. On constate que les parents qui amènent leurs enfants se faire soigner dès l'apparition des premiers signes de la maladie sont plus nombreux. En conséquence, le taux de présense à l'école a augmenté de 16% à 18%. Depuis que des services à la santé ont été dispensés gratuitement, un enfant malade peut éviter de manquer l'école pendant de longues périodes. Durant ces six mois, le projet a déclenché des prises de conscience sur les problèmes de santé chez plus de 2000 personnes et a fourni une aide médicale gratuite à plus de 700 étudiants nomades. RAIN et la Izumi Fondation vont continuer ce programme tout au long de l'année 2012.

Mentors + chèvres = soutien de programmes
Le programme de mentoring de RAIN a prouvé qu'il avait largement réussi, et rien que l'année dernière, nous avons apporté ce programme de mentoring à 10 nouvelles écoles. Cela prend douze ans à un enfant de terminer complètement le lycée. Cela nous amène à la question suivante : comment rendre l'éducation durable ?
Nos mentors ont apporté la réponse à cette question: avec l'aide de RAIN, ils gèreraient un commerce. Les profits engendrés paieraient leurs services ainsi que le matériel qu'ils utiliseraient lors des cours de travaux pratiques.
Ainsi a commencé un programme pilote de mentoring en matière d'élevage. Les mentors de la région d'Arlit possède un troupeau de chèvres pour soutenir leur programme de mentoring, grâce à une formation en nutrition et soin des bêtes assurée par RAIN. (Au-dessus, un mentor de RAIN avec son jeune troupeau.) 

Comme les artisans et d'autres entreprises qui soutiennent les écoles, les femmes bénéficient directement de cette activité en même temps qu'elles soutiennent des programmes scolaires. RAIN planifie de lancer des programmes similaires d'élevage à travers nos communautés partenaires.

L'alphabétisation des adultes

Les adultes et les enfants apprennent ensemble. Dans chaque pays du monde, l'utilisation de l'écriture et de la lecture fait partie de la vie. C'est vital pour chacun d'avoir la capacité de prendre part à cette communication humaine et universelle.

Envoyer ses enfants à l'école semble être quelque chose d'évident. Mais lorsque, en tant que parents, vous n'avez jamais assisté à l'école, que vous ne savez pas lire et ne parlez pas le même langage que les professeurs, et que vous sentez que vous avez besoin de votre enfant pour vous aider à la maison, il est difficile d'imaginer la valeur de cette expérience.

Les parents ont leur première expérience de l'éducation à travers le bénévolat à l'école. Ensuite ils apprennent à lire et à écrire. Ce procédé, c'est ce que RAIN appelle "the Literacy Loop" : le cercle vertueux de l’alphabétisation. Les parents envoient leurs propres enfants à l'école et étudient avec eux, renforçant les uns les autres leurs connaissances, créant ainsi des générations éduquées pour l’avenir.

Les cours bilingues de littérature pour adultes ont commencé en janvier 2008. Ils ont été dispensés à trente femmes mentors de filles qui bénéficient de bourses accordées par RAIN et à des bénévoles de RAIN. RAIN apprend à des  adultes à lire et à écrire tant en Tifinagh (la langue écrite touarègue) qu'en français. L'ambiance de la classe est joyeuse, tandis que les femmes s’approchent du tableau noir chacune leur tour pour écrire leur nom pour la première fois de leur vie. Chacun, des mentors, en passant par les parents jusqu'aux artisans dans nos coopératives, bénéficie de cet enseignement qui ouvre la voie à un monde de nouvelles opportunités. A gauche, la classe de mentors d'Iferouane.

Programme d'alimentation pour les écoles

Garder les enfants à l'école et leur famille en vie pendant les temps de crise.
Ce qui rend l'effort de scolarisation encore plus difficile, c'est que les enfants des zones rurales doivent vivre à l'école qui est souvent trop éloignée pour qu’ils s'y rendent à pied tous les jours. Cependant, de nombreuses écoles manquent de nourriture. Les potagers des écoles sont là pour pallier à ce problème – toutefois la sécheresse frappe souvent entre les saisons de moisson, ou bien ce sont les pluies sporadiques qui affectent la récolte des potagers. En ces temps de crise, RAIN est là pour fournir de l'aide alimentaire directement aux écoles, aidant tant les familles que les enfants et maintenant les écoles ouvertes.

Pendant l'été 2010, une pénurie alimentaire d'une ampleur jamais vue depuis 2005 se dessinait à l'horizon. RAIN, en partenariat avec nos soutiens – La Prem Rawat Fondation et Zakat fondation – a initié une aide alimentaire directe pour les écoles. Du fourrage pour le bétail a été distribué, sauvant ainsi des milliers d'animaux, en prévention de la catastrophique perte de nourriture et de la détérioration du niveau de vie qu'auraient subi nos communautés partenaires. (A gauche, les enfants d'Awiderer recevant l'aide alimentaire.)

Une saison de pluies sporadiques au cours de l'année 2011, a menacé encore une fois d'enliser les peuples nomades du Niger dans une crise alimentaire, et RAIN a répondu une nouvelle fois à l'appel pour aider nos amis en Afrique de l'Ouest.

The annual rainfall in the desert regions of Niger is 1 inch.
Did you know
jewelry
Tamasheq
Great Nonprofits Global Giving Shop for Taureg and Wodaabe made Goods Ebay Giving 1% For the Planet

© RAIN for the Sahel and SaharadotsAbout RAINdotsDonatedotsPress KitdotsNewsdotsBlog

RAIN for the Sahel and Sahara is a nonprofit 501(c)3 working to make a lasting difference in Africa.

website by Primal Media